Website Preloader
Website Preloader
[Exposition terminée]
Paradise Garage
-
New York
États-Unis
GMHC

Lieu d’exposition
/ Exhibition place

installation | son

Biographie

Paradise Garage était une discothèque new-yorkaise légendaire dans l’histoire de la danse et de la musique pop et parmi les cultures LGBTQ+ et de boîtes de nuit. Ce club de 10 000 pieds carrés a été fondé par le propriétaire Michael Brody et occupait un stationnement intérieur autrefois situé au 84 King Street dans le quartier de SoHo. Il a été ouvert de 1977 à 1987 et a présenté le célèbre DJ résident Larry Levan. On considère que le Garage a influé sur le développement des boîtes de nuit modernes. Contrairement à d’autres lieux de son époque, cette discothèque a encouragé la danse plutôt que l’interaction verbale et a été la première à placer le DJ au centre de l’attention. Elle a favorisé une atmosphère résolument sans fioritures et égalitaire. En avril 2018, l’édifice a été démoli et remplacé par une haute tour de copropriétés de luxe. 

Démarche et œuvres exposées

«Le Paradise Garage marque l’arrivée de la musique House et du DJ dans un lieu où le système de son et la piste de danse triomphent. Espace volontairement dépouillé et brut, il a été l’épicentre des premier·ère·s pionnier·ère·s de la musique Dance sous la direction du DJ Larry Levan. Les styles éclectiques de musique disco et de danse présentés au Garage ont donné lieu à des termes descriptifs tels que New York House et « Garage style ». À l’entrée du club, sous la forme d’un drapeau ou surplombant la piste de danse, le dessin en néon d’un homme musclé au biceps tatoué et au tambourin devient le symbole culte d’un lieu (et quasiment l’unique décoration de ce stationnement industriel sans air climatisé). Le club a organisé un grand nombre d’événements de charité, au profit d’organisations telles que le Gay Men’s Health Crisis (GMHC) consacré à la défense des droits des personnes marginalisées et atteintes du VIH. Aujourd’hui, ce logo légendaire et le symbole des soirées débridées et clandestines est devenu une figure d’espoir et d’affranchissement pour les nouvelles générations.

Musique par Larry Levan Live at the Paradise Garage (1979) :
Bourgie Bourgie
(Ashford & Simpson) – It’s Music (Damon Harris) – At Midnight (T-Connection*) – Put Your Body In It (Stephanie Mills) – Dreaming A Dream (Crown Heights Affair) – By The Way You Dance (I Knew It Was You) (Bunny Sigler) – Right In The Socket
(Shalamar) – Take Me Home (Cher) – Pick Me Up, I’ll Dance (Melba Moore) – Get On The Funk Train (Munich Machine) – Here We Go Again (People’s Choice) – Bad Mouthin’ (Motown Sounds) – Let Yourself Go (Supremes) – Angel In My Pocket (Change) – Smack Dab In The Middle (Janice McClain) – Sun…Sun…Sun… (Jakki) – Trinidad (John Gibbs & The U.S. Steel Band) – My First Mistake (Chi-Lites*) – Erucu (Jermaine Jackson)»

Commissariat :

Œuvres par l’artiste